20. feb, 2014

Een stukje uit l'association Francaise d'agroforesterie:

 

 
Sols nus, sols foutus ?

Plaidoyer pour une agroforesterie sans travail du sol

Il pleut toujours trop ou pas assez ! Cet hiver, quelques centaines de millions de tonnes de terre fertiles sont encore partis dans les cours d’eau. Certains diront qu'il faut remonter les digues, d'autres invoqueront la faute à pas de chance, ou celle du voisin, ou la directive nitrates. Sans oublier le manque d'entretien des berges… 

Et si on regardait de près ces fuites, ce ruissellement sur des sols battants, nus, labourés tout le temps ? Et ces arbres qui tombent au coin des champs ? De ce point de vue, c’est bien plus d’un département perdu tous les dix ans ! Qui plus est, on ne recharge pas les nappes, on ne crée pas non plus de la réserve utile pour les périodes forcément sèches qui arriveront dans quelques semaines. 
Et dans quelques semaines, nom d’un lombric ! Que dira t’on ?